Il y a dix ans de ça, une petite installation photovoltaïque de 3kWc coûtait envron 15.000 €, soit 5 € par kWc. En 2020, dix ans plus tard, ce prix est divisé par trois. Il en est de même pour le prix de revient du kW produit par les installations industrielles. L'évolution des prix pour les grandes installations, les "fermes solaires", descend encore plus vite que pour les petits systèmes domestiques, car la main d'oeuvre y joue un moins grand rôle.

Pour rappel, le kilowatt-crête (kWc) est l'unité avec laquelle on dimentionne les panneaux solaires. 1 kWc correspond à une installation capable de fournir 1000 watts dans des conditions optimales : panneaux perpendiculaires à la direction du soleil, temps parfaitement clair. En pratique des une installation fournit au mieux entre 60 et 80% de cette valeur à cause de l'orientation qui n'est jamais idéale, des ombrages, de l'encrassement progressif des panneaux, etc. 

L'électricité se vend  au kWh, ce qui équivaut à fournir 1.000 watts pendant une heure.

Le diagramme ci-dessous illustre bien cette décroissance des prix de revient de l'électricité solaire. Au niveau mondial, le prix de revient d'un kW solaire était en 2010 de l'ordre de 0,30 $. Il est maintenant, en 2020, de l'ordre de 0,03 $, soit dix fois moins cher.

Sachant que le coût de l'électricité "classique" obtenue à partir de charbon, de pétrole, ou de gaz naturel se situe entre 0,09 et 0,12 $, on constate que le solaire industriel est devenu (avec certaines grandes éoliennes) une des solutinos les moins chères pour fabriquer de l'énergie. Quand on connaît l'impact sur le climat des combustibles fossiles, on ne peut que se réjouir de cette évolution. Évidemment, en Europe, ce sont les pays du sud qui bénéficient du meilleure ensoleillement. L'installation de grandes fermes photovoltaïque dans le sud de l'Europe est une opportunité pour réduire notre dépendance  énergétique faces aux pays producteurs et nous aidera à atteindre nos objectifs de réduction d'émission des gaz à effet de serre.

La ferme solaire "Nunez de Balboa", illustrée ci-dessus, a été inaugurée à Usagre en Espagne en 2019 par Iberdrola. Le site est capable de fournir 500.000 kWc au réseau public, assez pour alimenter 250.000 personnes en électricité et économiser l'émission de 215.000 tonnes de CO2 dans l'atmosphère chaque année. L'installation fournit de l'électricité au réseau depuis Avril 2020. Iberdrola devrait installer 10 fois cette capacité en Espagne d'ici 2022, et atteindre 10 GWc en 2030. Imaginez un peu : 3 milliards de panneaux de 300 watts !