Le prix du pétrole est très bas depuis le début de 2020. Suivant la loi bien connue de l'offre et de la demande, les pétroliers devraient se frotter les mains. Et pourtant...

L'action du groupe EXXON, un des plus gros pétroliers du monde, n'est plus que de la moitié de ce qu'elle était il y a quatre ans; des dizaines de sociétés de forage pétrolier sont en faillite; on abandonne la construction des grands pipe-lines... Pourquoi? 

L'arrivée en force des énergies renouvelables

L'arrivée en force des énergies renouvelables a provoqué la mort de l'industrie du charbon, dont les derniers vestiges sont en cours d'abandon partout dans le monde. Et maintenant, c'est le tour de l'industrie du gaz et du pétrole de se faire du souci. Les nouvelles sources d'énergie que sont le solaire et l'éolien sont bon marché et ne dépendent pas des marchés internationaux. En conséquence, les puits de pétrole et de gaz deviennent de moins en moins rentables et lancer de nouveaux forages n'a plus souvent aucun sens du point de vue économique. Plus personne dans la chaîne de distribution ne fait de bénéfices.

Les temps ont changé

Ce que la loi de l'offre et de la demande n'a pas prévu, c'est une réduction de la demande face à une offre qui ne faiblit pas et dont les coûts fixes ne diminuent pas. Le coût de production du litre de pétrole augmente donc pour son producteur, ce qui diminue la demande de son réseau de distribution!

Prenons l'exemple de la station-service dont les coûts de location et d'entretien restent constants, même quand la demande chute, que ce soit pour cause de confinement ou d'apparition des voitures électriques. Avec une diminution des ventes, la marge bénéficiaire se réduit, mais la demande faible ne permet pas d'augmenter le prix de vente. donc, le pompiste finit par ne plus rien gagner du tout...

Le même raisonnement s'applique aux intermédiaires que sont les raffineries, les importateurs et les transporteurs. A toutes ces étapes, les coûts fixes restent dûs tous les mois, tandis que les revenus faiblissent sans qu'on puisse augmenter la marge bénéficiaire.

 Aucun des acteurs de la chaîne de distribution des combustibles fossiles n'est rentable en ce moment et ils sont de plus en plus nombreux à frôler la cessation de paiement.

Quand les derniers % de pétroles disparaîtront-ils?

On pense généralement que les 10 derniers pourcents des usages du pétrole mettront des dizaines d'années à disparaître. Nous sommes supposés assister un très lent déclin des poêles à gaz et des chaudières à mazout. Mais il est bien possible au contraire que l'effondrement de la filière des combustibles fossiles soit bien plus rapide. avec une extinction avant 2050.

Qu'en pensez-vous?