"Le train, ça pollue moins que l'avion et c'est meilleur pour la planète." Est-ce vrai? Y a-t-il de meilleures solutions encore? L'Agence Européenne pour l'Environnement s'est penchée sur la question.

 

Le coût environnemental des transports

Le transport représentait 25% des émissions de gaz à effet de serre de l'UE en 2018. Les émissions de ce secteur proviennent principalement du transport routier (72%), tandis que le transport maritime et l'aviation représentent respectivement 14% et 13% des émissions et le rail 0,4 % seulement (émissions des trains diesel uniquement).

Outre leur contribution directe au réchauffement climatique et à la pollution de l'air, les émissions qui se produisent lors de la production, du transport et de la distribution de l'énergie utilisée par les trains et les avions sont également prises en compte. Le transport entraîne également des émissions non gazeuses de polluants atmosphériques, par exemple par abrasion des freins, des roues et des pneus ou des voies ferrées. N'oublions pas non plus la pollution sonore - surtout en ville.

En 20 ans, les trajets en avion ont doublé, le train a stagné

La quantité de CO2 émise par le transport aérien a aussi doublé en 20 ans - la faute aux vols "Low Cost" super bon marché ! De 2001 à maintenant, nous sommes passés de 300 à 600 milliards de km-passagers en Europe. L'aviation européenne dépasse maintenant les 150 millions de tonnes de CO2 produites par année.

Le train reste malgré tout une excellente solution. En effet, l'étude de ce 24 mars 2021 de l'EAA (voir ici) confirme que globalement, le train reste la solution la plus écologique pour les déplacements au sein de l'Europe.

 

L'avion n'est pas le pire moyen de voyager!

En effet, l'automobile (à moteur à combustion) fait encore moins bien que l'avion. Si vous voulez accéder au titre de roi de la pollution, optez pour la voiture diesel avec une seule personne à bord! L'essnce est un tout petit peu moins néfaste, mais évidemment, c'est en partageant le véhicule à plusieurs que l'on retombe dans les valeurs acceptables.

Et le meilleur élève, c'est....

La moins mauvaise solution pour voyager sans réchauffer la planète, c'est de partager une voiture électrique avec 4 personnes à bord. Si la voiture électrique avec un seul occupant est moins bien classée que le train, dès qu'elle embarque 4 personnes, son empreinte carbone devient la plus faible du tableau, un poil devant le train électrique à grande vitesse qui se classe numéro 2!

Source : Le rapport transport et environnement 2020 de l'EEA.