En Wallonie, 2021 voit un renforcement des règles de protection de l'environnement. Ceci concerne les plastiques à usage unique, la performance énergétique des bâtiments et même le recyclage des matelas et des couches-culottes!

 Plastiques à usage unique

Le plastique, issu de la pétrochimie, met plusieurs centaines d’années à se détériorer et est donc très polluant en amont et en aval des quelques minutes où on l’utilise. Un problème aggravé par le concept d’usage unique, un phénomène socio-économique assez récent qui nécessite beaucoup de ressources, qui n’est pas essentiel et qui doit absolument changer. Aujourd’hui, plus de 200 millions d’articles en plastique à usage unique sont utilisés chaque année dans nos chambres, restaurants et espaces de loisirs.

Depuis ce premier janvier 2021, les ustensiles plastiques à usage unique sont interdits dans les établissements publics en Wallonie, comme dans le reste de l'Europe.

Dès le 1er janvier 2021 il sera également interdit de servir des boissons dans des récipients à usage unique lors d'événements publics en Wallonie à moins que ceux-ci ne fassent l'objet d'une collecte spécifique et d'un recyclage.

Dans une démarche d'exemplarité, le Gouvernement Wallon prévoit de ne plus servir de boissons dans des gobelets à usage unique au sein de ses propres services ou lors des événements qu'il organise à partir de la même date. Les aliments préparés dans du matériel de restauration en plastique à usage unique seront quant à eux interdits dès janvier 2022.

Extrait de l'arrêté du gouvernement wallon:

A partir du 1er janvier 2021, l'usage des ustensiles en matière plastique à usage unique suivants est interdit dans tous les établissements ouverts au public :

  1. les récipients pour boissons en polystyrène expansé, avec ou sans couvercle;
  2. les couverts, les baguettes et les bâtonnets mélangeurs pour boissons;
  3. les pailles, sauf si elles constituent un dispositif médical au sens de la réglementation fédérale relative aux dispositifs médicaux;
  4. les récipients en polystyrène expansé, avec ou sans moyen de fermeture, utilisés pour contenir des aliments généralement consommés dans le récipient, et destinés à être consommés immédiatement, sur place ou à emporter, sans autre préparation;
  5. les assiettes;
  6. les tiges en plastique fixées aux ballons de baudruche destinés à des consommateurs, les mécanismes de ces tiges, et les ballons de baudruche équipés de ces tiges et mécanismes;

Nouvelles constructions

En Wallonie dès le 1er janvier 2021, les bâtiments à construire doivent atteindre le standard NZEB (Nearly zero energy building) ou Q-ZEN (bâtiment dont la consommation est quasi nulle ou bâtiment Quasi Zéro Energie). Les exigences sont donc renforcées pour les nouvelles constructions.

En rénovation, les exigences ne changent en revanche pas. Un bâtiment quasi-zéro énergie est un bâtiment dont l’enveloppe est bien isolée et étanche à l’air, dont les systèmes sont performants, dont la ventilation est efficace et permet de récupérer de la chaleur et où la faible quantité d’énergie nécessaire pour se chauffer et produire de l’eau chaude est majoritairement produite à partir de sources d’énergie renouvelables.

{youtube}bumR6g4IbXw{\youtube}

Un bâtiment quasi zéro énergie est un bâtiment dont

  • l'enveloppe est bien isolée et étanche à l'air (exigence d'isolation pour chaque paroi Umax, exigence d'isolation globale K ≤ 35 et indice de surchauffe < 6500 Kh),
  • les systèmes sont performants,
  • la faible quantité d'énergie nécessaire pour se chauffer et produire de l'eau chaude est majoritairement produite à partir de sources d'énergie renouvelables,

Ce qui se traduit par une exigence de performance énergétique globale Ew ≤ 65 et un Espec ≤ 85 kWh/m².an correspondant au label A.

Téléchargez le guide Q-ZEN ici.

Le recyclage des vieux matelas

La responsabilité élargie du producteur (REP) pour les matelas est en vigueur dès maintenant. Donc, les consommateurs doivent s’acquitter d’une contribution environnementale à l’achat d’un nouveau matelas mais peuvent rapporter gratuitement les anciens au recyparc.

La contribution environnementale, dont le montant varie selon le type et la taille du matelas, sert à couvrir les coûts de collecte, de traitement et de démantèlement des matelas usagés. Cette contribution permet également de financer la recherche et le développement en matière d’écoconception de nouveaux matelas.

Les couches jetables

Depuis le 1er janvier 2020 en Wallonie, les langes doivent être jetés avec les déchets résiduels et plus avec les déchets organiques, à cause des matières plastiques non biodégradables qu'ils contiennent. Cela évitera la pollution du compost par les microplastiques et l'obligation de retirer ces langes des déchets organiques après collecte, ce qui avait également un impact économique.

Les intercommunales Wallonnes ont publié des messages en ce sens sur leur site internet pour sensibiliser la population. Le passage des langes pour enfant du conteneur vert au conteneur noir pourrait avoir un impact moyen de 300 euros supplémentaires par an et par enfant, vu que la taxe par kilo est plus importante pour le conteneur noir.

À Sprimont, pour éviter ce surcoût pour les parents, 250 kg de déchets résiduels par enfant de moins de 2 ans seront transférés vers les déchets organiques avant calcul des quantités imposables (décision du conseil communal du 26 octobre 2020).

Référence : RTBF, Wallonie.be, Énergie-wallonie, Sprimont.be.