Vent d'ici logo
Tu brûles…. Ca se réchauffe!
COP26 ou pas, la planète se rechauffe toujours trop vite. Le rapport des Nations Unies donne les chiffres...

Malgré les annonces, nous allons vers +2,7°C

La dernière estimation du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) publiée ce mardi 8 novembre montre que les nouveaux engagements pour 2030 ne représentent que 0,5 gigatonne d’équivalent CO2 d’émissions en moins en 2030. Mais il en faudrait 27 pour rester sous la barre des 1,5°C à la fin du siècle.

Des engagements bien timides

Le programme des Nations Unies confirme "que, étant donné le manque de transparence des promesses de neutralité carbone, l’absence de mécanisme pour en rendre compte et de système de vérification et du fait que très peu des engagements pour 2030 mettent clairement les pays sur un chemin vers la neutralité carbone, parvenir à ces objectifs de neutralité carbone reste incertain".

Des moyens insuffisants

Le rapport constate qu'il est urgent d'augmenter le financement de l'adaptation aux changements climatiques dans tous les pays, mais surtout ceux en développement. Les coûts d'adaptation estimés dans les pays en développement sont cinq à dix fois supérieurs aux actuels financements et le fossé se creuse de plus en plus.

Certains sont (un peu) plus optimistes

L’Agence internationale de l’Énergie (AIE) prévoit une possibilité de limiter le réchauffement climatique à +1,8°C en 2100, à condition de respecter toutes les promesses en termes de délai et de neutralité carbone. Elle comptabilise, contrairement au PNUE, d'autres engagements récents qui peuvent renforcer les efforts nationaux, notamment celui du Global Methane Pledge.

Le rapport des Nations Unies

Le rapport complet des Nations Unies est téléchargeable sur le site officiel du PNUE - UNEP (résumé en Français, texte complet en anglais).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.